À la recherche du nom… Le cas de James Joyce

Noelia Luzar

Resumen

Le nom propre – première marque d'identité d'un sujet – est un sujet largement étudié dans diverses disciplines des sciences sociales. Nom propre qui est, cependant, le moins propre que nous avons. Il vient toujours de l'Autre. La psychanalyse, dans son étude de la constitution subjective, aborde ce thème depuis la perspective de Jacques Lacan. En effet, Lacan note comment James Joyce parvient à « se faire un nom » au-delà du père grâce à son écriture si singulière, écriture qui permet d'éviter un déchaînement psychotique. Et le fait de « se faire un nom » lui permet d’être quelqu'un et de marquer un tournant dans la littérature moderne malgré la carence paternelle qui est radicale dans son cas. Un père qui a complètement délégué sa fonction symbolique. Nous verrons également toutes les vicissitudes qu’il a connues dans sa vie personnelle avec son propre nom et en quoi il s’agit d’un thème très présent dans son travail le plus autobiographique.

Texto completo:

PDF

Enlaces refback

  • No hay ningún enlace refback.